Mission
Goals
Charter
Technological Plateforms
Partnership
NETWORK
MISSION

MISSION DU RBIQ

La mission du RBIQ consiste à promouvoir et faciliter les collaborations entre chercheurs de tout le Québec intéressés à explorer, via les techniques de bio-imagerie, le fonctionnement normal et pathologique chez l’humain, les effets des processus pathophysiologiques et approches thérapeutiques de diverses maladies à l’aide de modèles animaux et des méthodes innovatrices d’acquisition d’images in vivo uni- et multimodales, le tout afin de consolider le leadership des chercheurs québécois sur les scènes nationale et internationale. Ainsi, ce nouveau réseau vise à supporter une variété d’activités scientifiques fondamentales et cliniques, d’initiatives stratégiques et de projets structurants dans les domaines de recherche utilisant non seulement les techniques d’imagerie régulièrement utilisées chez l’humain (ex : IRM, TEP, MEG, ERPhd, SMT, IO), mais aussi celles incluant les techniques d’investigations (IRM 7.0T, micro-TEP, IO fluorescence) des bases génétiques, biologiques et physiologiques du cycle normal de vie, de l’évolution de maladies et des fonctions neurologiques chez l’animal de petit et moyen calibre.

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES DU RBIQ:

A l’instar de la philosophie et des buts visés par le REPRIC, le RBIQ compte démontrer sa plus-value en réalisant les objectifs suivants dans les 4 premières années de son mandat:

Développer une infrastructure unique qui facilite le développement de recherches multicentriques, interinstitutionnelles et pluridisciplinaires en bio-imagerie au Québec et la création de collaborations scientifiques sur la scène nationale et internationale.

Promouvoir et appuyer de nouvelles initiatives stratégiques en recherche fondamentale et clinique basées sur des champs d’activités jugés prioritaires pour la bio-imagerie au Québec.

Initier et maintenir de nouveaux projets structurants qui serviront non seulement aux membres du RBIQ, mais aussi à un grand nombre de chercheurs d’autres réseaux thématiques du FRSQ (ex : Médecine génétique, Adaptation-réadaptation, Vieillissement, Santé de la vision, RRTQ).

Favoriser les rencontres et échanges de façon à promouvoir la collaboration entre les chercheurs des trois regroupements stratégiques, entre les membres du RQIB et les chercheurs d’autres réseaux FRSQ, et entre le RBIQ et la communauté scientifique au plan national et international.

Faciliter l’initiation de nouveau chercheurs (jeunes et séniors) désireux d’utiliser les méthodes de bio-imagerie afin d’élargir leur éventail d’approches méthodologiques adaptées à leurs intérêts de recherche, et ce par l’entremise d’appui à des projets pilotes interdisciplinaires et multi-institutionnels.

Maintenir et créer de nouvelles collaborations de recherche entre les développeurs d'approches méthodologiques et les chercheurs utilisateurs fondamentalistes ou cliniciens qui oeuvrent déjà ou qui désirent s’initier au domaine de la bio-imagerie au Québec.

Contribuer à la formation des chercheurs, cliniciens, stagiaires postdoctoraux et étudiants du Québec eut égard aux techniques existantes et aux nouveaux développements technologiques et méthodologiques en bio-imagerie dans la recherche chez l’humain et l’animal, et ce à l’aide de séries de conférences, d’ateliers, d’écoles d’été et de journées scientifiques.

Favoriser l’innovation de nouvelles approches technologiques et méthodologiques utilisées lors de l’acquisition, l’analyse et la fusion de données uni- et multimodales, tant en recherche chez l’animal de petit et moyen calibre que chez l’humain sain ou atteint d’une maladie.

Faciliter le développement de la recherche translationnelle qui utilise les techniques de bio-imagerie pour étudier les processus pathophysiologiques de maladies chez des populations de patients et des modèles animaux.

Contribuer au transfert des connaissances scientifiques vers des applications cliniques pour les populations de patients montrant des troubles neurologiques, psychiatriques ou développementaux.

Participer à la divulgation des connaissances scientifiques vers les partenaires industriels déjà existants (ex : Siemens) et ceux qui pourraient potentiellement bénéficier des retombées de la recherche en bio-imagerie au Québec.